Deux (supers) nouvelles interviews de Tori Amos

Interviews et apparences | Écrit par  | Ajouter un commentaire

Deux nouvelles interviews de Tori ont fait surface ces derniers jours, qui valent le détour.

Tori Amos à Las Vegas ?

Pour le Washington Blade, Tori répond aux rituelles questions à propos de Gold Dust. Rien de très intéressant à ce niveau-là.

En revanche, le journaliste réussit le tour de force de lui poser des questions un peu différentes de ce qu’on lit ici et là. On y apprend notamment que Tori aimerait se produire au Caesar’s Palace de Las Vegas, entourée de danseurs, dans un spectacle divertissant inspiré des années 30 et 40.

I would love to do something at Caesar’s Palace someday. And not just campy, you know, but maybe a bit of camp, but I love the idea of having dancers — not me dancing, I would be playing and singing — but have some dancers onstage and just make it an incredibly entertaining evening. Very much an old-school variety show with great costumes and an old Hollywood feel. Something like from the ‘30s or ‘40s where you get dressed up and come to a show and have dinner and walk away feeling like you’ve had a really glamorous evening.

« Gold Dust » chanson par chanson

Pour The Line of Best Fit, Tori commente Gold Dust chanson par chanson.

Et on y apprend pas mal de choses. Notamment pourquoi la version orchestrale de Yes, Anastasia a été amputée de cinq bonnes minutes, qu’un album de remixes des chansons de Tori est en cours de préparation, ou encore qu’elle n’expliquera jamais la signification des paroles de Marianne Tuna / rubber / a little blubber in my igloo.

J’adore ce genre d’interviews. Tori y est toujours humble et honnête. Un vrai plaisir !

Tori Amos période « Gold Dust »

Ajouter un commentaire

 Les champs obligatoires sont indiqués par un astérisque.

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <strong> <em> <a href="" title=""> <pre> <code> <abbr title=""> <cite> <blockquote cite=""> <q cite="">